Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

e-démarchesChanger la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la pageContactez-nousPlan du siteFoire aux questions Conditions d'utilisation

Recherchez dans:

Recherche avancée

ge.ch Démarches Organisation Thèmes Chemin de vie  
 

Instruction publique, culture et sport

29.11.2006

Genève soutient l'harmonisation scolaire romande et suisse


En réponse à une consultation de la Conférence suisse des directeurs de l'instruction publique (CDIP), le Conseil d'Etat a apporté son soutien au projet d'Accord intercantonal sur l'harmonisation de la scolarité obligatoire (HarmoS) et à la Convention scolaire romande, deux projets qui s'inscrivent dans le développement et le renforcement de la coordination intercantonale en matière scolaire.

La position du Conseil d'Etat s'inscrit entre autres dans le respect du vote populaire du 21 mai 2006 sur l'harmonisation scolaire en Suisse, avec plus de 85% de votes favorables à Genève et au niveau national aux nouveaux articles constitutionnels sur la formation. Cette position s'appuie également sur la consultation menée dès avril 2006 par le Département de l'instruction publique auprès de plus de 60 partenaires de l'école à Genève.

Pour rappel, le projet HarmoS vise, par un nouveau concordat scolaire, à abolir tout obstacle à la mobilité entre les cantons et à garantir la qualité et la perméabilité du système d'éducation en Suisse.

Ainsi le nouvel accord:

  • définit le début de la scolarité et la durée des degrés scolaires;

  • identifie les finalités de l'école suisse;

  • décrit les instruments qui permettent d'assurer la qualité du système d'éducation à l'échelon national en désignant notamment un instrument particulier (les standards de formation).


Le projet de Convention scolaire romande par la Conférence intercantonale de l'instruction publique de la Suisse Romande et du Tessin (CIIP) concrétise un renforcement de la collaboration entre les cantons romands et le Tessin par la création d'un véritable Espace romand de la formation, par le biais d'une convention intercantonale qui sera adoptée par les parlements des cantons romands.

Celle-ci permettra de:

  • mettre en oeuvre au niveau de la CIIP les tâches que l'accord national délègue aux conférences régionales (développement et mise en oeuvre de tests de référence basés sur les standards nationaux, élaboration d'un plan d'étude harmonisé, coordination des moyens d'enseignement);

  • fixer des domaines complémentaires à ceux d'HarmoS, comme des précisions sur les degrés scolaires, la formation continue des enseignants ou encore la formation des cadres scolaires.


Pour toute information complémentaire: M. Frédéric Wittwer, secrétaire général, DIP, T. 022 327 24 01, ou Mme Ivana Vrbica, secrétaire adjointe, DIP, T. 022 327 07 12.

haut de page