Ecusson de la République et du canton de Genève


REPUBLIQUE
ET CANTON
DE GENEVE

e-démarchesChanger la couleur des liensDiminuer la taille du texteAugmenter la taille du texteImprimer la pageContactez-nousPlan du siteFoire aux questions Conditions d'utilisation

Recherchez dans:

Recherche avancée

ge.ch Démarches Organisation Thèmes Chemin de vie  
 

Instruction publique, culture et sport

Votation du 11 mars 2012 sur l'horaire scolaire

février 2012

illustration : Votation horaire scolaire

Le peuple genevois est appelé à se prononcer sur la loi sur l'horaire scolaire le 11 mars 2012. Cette loi préconise le retour à une semaine scolaire répartie sur 5 jours comprenant le mercredi matin pour les élèves de 8 à 12 ans (5P-8P).

La mise en œuvre de la loi sera accompagnée de la création de 120 postes d'enseignantes et d'enseignants au cycle moyen correspondant à cette augmentation d'une demi-journée d'école.

De 4 à 7 ans (1P-4P), les élèves n'iront pas à l'école le mercredi matin. Ils bénéficieront néanmoins d'un renforcement de l'encadrement pour la lecture et du soutien scolaire. Quelque 30 postes d'enseignantes et d'enseignants chargés de soutien pédagogique seront créés à cet effet.

Ainsi la mise en oeuvre de la loi s'accompagne de la création d'un total de 150 postes d'enseignant-e-s.

Les élèves ont besoin d'un climat serein à l'école, d'effectifs de classe équilibrés, d'une semaine de travail respectant leurs rythmes et de davantage de temps d'enseignement.

 

 

Que dit la loi?

Loi modifiant la loi sur l'instruction publique (Horaire scolaire) 10744 du 26 mai 2011
Art. 8, al. 2 de la loi sur l'instruction publique (C 1 10)

«Pendant la scolarité obligatoire, la semaine scolaire comprend 5 jours, du lundi au vendredi, dont une demi-journée de congé le mercredi après-midi, à l'exception du cycle élémentaire du degré primaire qui comprend une journée de congé le mercredi. Dans ce cycle, le département prend les mesures nécessaires pour renforcer l'apprentissage de la lecture et le soutien scolaire.»

Quels moyens sont-ils prévus pour mettre en œuvre le nouvel horaire scolaire?

Il est prévu d'investir 20 millions dans l'enseignement primaire, uniquement pour la création de 150 postes d'enseignant-e-s (30 au cycle élémentaire et 120 au cycle moyen).

Les conditions d'enseignement actuelles seront ainsi garanties, le taux d'encadrement étant même amélioré durant les quatre premières années d'école.


Pourquoi réintroduire la semaine de 4 jours et demi plutôt que prolonger les 4 jours actuels d'école?

Genève est le seul canton en Suisse à enseigner sur 4 jours. Allonger les journées actuelles se traduirait par de la fatigue supplémentaire et davantage d'élèves en difficulté. La semaine de 4 jours et demi, par contre, est considérée par les spécialistes comme avantageuse pour les apprentissages.

Il est par ailleurs ressorti de la consultation qui a précédé l'adoption de cette loi que le mercredi matin est moins chargé d'activités extrascolaires que les fins de journées, le mercredi après-midi ou le samedi matin.

Depuis l'adoption de la loi par le Grand Conseil, des travaux réunissant l'Etat, les communes, les milieux sportifs et culturels, ceux de l'enseignement musical et des cours de langue et culture d'origine ont été entrepris. Il s'agit notamment d'offrir de nouvelles plages horaire à ces partenaires, de leur ouvrir plus souvent les portes des établissements scolaires, de prolonger l'accès aux installations sportives de façon à garantir les activités extra scolaires aujourd'hui proposées aux enfants de 8 à 12 ans.

haut de page


 

Pourquoi faut-il augmenter le temps scolaire?

Le Plan d'études romand (PER), en vigueur depuis la rentrée 2011 dans les écoles de l'enseignement obligatoire, renforce les exigences, notamment en français et en allemand, et, dès la 7P, introduit l'anglais.

Ainsi, dès le cycle élémentaire, les élèves doivent renforcer leurs compétences en lecture et bénéficier d'un soutien scolaire plus complet. Au cycle moyen, ils doivent consolider leur maîtrise du français, impérativement progresser en allemand et aborder une nouvelle langue, l'anglais.

Les derniers résultats PISA mettent en évidence une légère progression de l'école genevoise. Il faut poursuivre cet effort, le niveau des exigences se renforçant avec le nouveau Plan d'études romand. Il s'agit d'anticiper pour que des élèves ne se retrouvent pas en difficulté.

Les élèves genevois ont-ils moins d'heures d'école que leurs camarades suisses?

Sur l'ensemble de la scolarité obligatoire, Genève est le canton romand, avec le Jura, qui a le temps d'enseignement le plus bas. La différence peut atteindre l'équivalent d'une année scolaire.

Au cycle moyen, entre la 5P et la 8P, les élèves genevois ont un total de 210 heures de moins que leurs camarades fribourgeois, 295 heures de moins que les Tessinois et 475 heures de moins que les Valaisans.

En d'autres termes, les élèves genevois sont privés au cycle moyen uniquement de presque 2,5 semaines d'école par année par rapport aux Fribourgeois, de 3,5 semaines par rapport aux Tessinois et de 5,5 semaines par rapport aux Valaisans.

Dans le canton de Vaud, les citoyen-ne-s ont décidé en septembre 2011 une augmentation du temps scolaire de 18 semaines au primaire. D'autres cantons étudient cette même possibilité d'allonger le temps d'enseignement.


Cinq jours d'école permettent-ils aux élèves de mieux se concentrer?

La régularité de l’apprentissage est propice à la discipline de vie et à la discipline en classe. Elle améliore ainsi l’acquisition des connaissances.

De nombreuses études ont ainsi mis en évidence que les ruptures du rythme scolaire (mercredi libre ou week-end) obligent les élèves à produire un effort supplémentaire le jour de la reprise. Il leur faut retisser le lien social avec leur classe et se remettre dans une ambiance studieuse.

Poussant le raisonnement, le neurologue, psychiatre, éthologue et psychanalyste français Boris Cyrulnik, conclut par exemple que « idéalement, il faudrait raccourcir les journées, allonger les vacances, aller à l’école 6 jours par semaine sur 11 mois et demi par an ».

On constate ainsi que dans le monde, la quasi-totalité des systèmes éducatifs sont organisés sur une semaine de 4,5 jours, voire 5 jours. La semaine de 4,5 jours renforce la qualité de l’école en respectant les rythmes de tous les enfants et elle favorise l’égalité des chances.


Le temps d'école des élèves de la 1P à la 4P est-il augmenté?

Aujourd'hui les élèves de 1P à 3 P peuvent se présenter à l'école entre 8h et 8h45. En réalité, 90% des élèves sont à l'école à 8h30. Il est prévu de tenir compte de ce fait pour ramener ce temps d'accueil à 8h30 en 1P et 2P et pouvoir ainsi enseigner dès 8h30.

En 3 P, année importante pour l'apprentissage de la lecture, la moitié des élèves sont déjà à l'école à 8h. 80% à 8h30. Il est prévu de supprimer ce temps d'accueil en 3P car c'est en 3P que la différence de temps d'enseignement entre Genève et les cantons romands est la plus marquée (20 périodes pour Genève, 22 à 27 pour les autres cantons).

Il est aussi prévu de supprimer le temps d'accueil autorisé l'après-midi de la 1P à la 3P (entre 13h30 et 14h) car très peu de parents recourent à cette possibilité.


Pourquoi 4 jours d'école ne suffisent-ils pas?

Le Plan d'études romand (PER) augmente en effet le niveau d'exigence en français et en allemand et il innove avec l'introduction de l'anglais. Le nombre d'heures d'école des élèves genevois doit être renforcé en conséquence pour atteindre celui des cantons voisins.

Maintenir l'horaire actuel exigerait soit de limiter l'enseignement de certaines disciplines (arts, éducation physique, sciences et environnement, sciences humaines), soit d'exiger des enseignant-e-s qu'ils densifient leurs enseignements. Ces deux scénarios seraient dommageables.

haut de page


 

Depuis quand la semaine d'école n'est-elle pas répartie sur 5 jours à Genève?

Les écoliers genevois vont à l'école 4 jours par semaine depuis 1997. Jusqu'à cette date, et cela depuis 1949, l'école primaire était organisée sur 4,5 jours dont notamment une demi-journée le samedi matin.

La décision de supprimer définitivement le samedi matin d'école est intervenue en 1997 sans consultation populaire ni décision du Grand Conseil. Une quinzaine d'années auparavant, en 1982, cette proposition avait été refusée en votation.

Dans les autres cantons ainsi qu'à l'étranger, combien de jours par semaine les enfants vont-ils à l'école?

Actuellement, seuls les élèves genevois (depuis 1997) et français (depuis 2008) vont à l'école quatre jours par semaines. Dans tous les autres cantons comme à l'étranger, la semaine d'école est répartie sur cinq jours, voire plus.

En France, le retour à une semaine d'école répartie sur cinq jours est déjà à l'ordre du jour. En 2010, la Cour des comptes a émis un rapport défavorable à la semaine de 4 jours: «Cette situation ne peut qu'appeler les critiques les plus vives, dans la mesure où elle contribue à aggraver les inégalités tout en mettant les élèves les plus fragiles en situation d'échec dès le début de leur scolarité.»

haut de page


 

Augmentation du temps scolaire et accueil continu sont-ils liés?

L'accueil à journée continue (le matin avant l'école, à midi et en fin de journée après l'école) complète la loi sur le mercredi matin. Les devoirs et les cours d'appui devront pouvoir être effectués durant cet accueil facultatif, les cours de langue d'origine y être donnés.

Dans le cadre de l'accueil à journée continue, les enfants bénéficieront aussi des prestations d'associations sportives, d'écoles de musique, de théâtre et de danse.

Les associations de ces divers domaines seront associées à l'organisation de l'accueil continu plébiscité par le peuple en novembre 2010.

haut de page


 

Repères chronologiques

Mai 2006
Le peuple suisse accepte le principe d'une harmonisation de l'instruction publique concernant l'école obligatoire.

Décembre 2008
Le Grand Conseil autorise le Conseil d'Etat à adhérer au concordat HarmoS ainsi qu'à la Convention scolaire romande.

Mars – Mai 2010
Consultation sur une proposition d'un nouvel horaire scolaire

Mai 2010
La Conférence intercantonale de l'instruction publique de la Suisse romande et du Tessin (CIIP) adopte le Plan d'études romande (PER).

Septembre 2010
Le Conseil d'Etat dépose un projet de modification de la loi sur l'instruction publique introduisant le mercredi matin d'école facultatif pour les 4-7 ans et obligatoire pour les 8-12 ans.

Mai 2011
Le Grand Conseil se prononce en faveur du projet de loi modifié en commission (mercredi matin pour les 8-12 ans et moyens supplémentaires pour les 4-7 ans).

Mars 2012
Votation sur le nouvel horaire scolaire.

Si la loi est acceptée, le Conseil d'Etat décidera de sa mise en vigueur, au plus tard à la rentrée scolaire 2014.

haut de page


 

 

Voir aussi


haut de page